28 février 2018

Hausse du Smic : bonne nouvelle ?

Quelques domaines professionnels Français sont annuellement sujets à de réformes. Le ministère du Travail a annoncé dans le quatrième trimestre de 2017 l’augmentation du SMIC à compter du 1er de cette année 2018. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Seulement symbolique

Le SMIC verra sa valeur en hausse de 1,24% cette année. C’est un chiffre assez bas. En outre, cela a provoqué chez les syndicats une certaine déception. Les patrons sont eux aussi dans différents camps. Certains ont soupiré de soulagement, d’autres ont blâmé l’Etat de laxistes. Dans tous les cas, une augmentation de salaire est toujours bien reçue auprès des travailleurs peu rémunérés. Cette hausse est principalement due à la revalorisation mécanique du salaire minimum. Cette année, aucun coup de pouce n’a été accepté au sein du ministère. Cela dans le seul prétexte des économistes qui ont parlé de fragilisation des améliorations en cours. Cette année alors, le SMIC sera à 1498,47 euros brut mensuel. Cela encore pour un temps plein, le faisant passer à 18 euros de plus que l’année dernière.

Peu d’impacts

Une hausse de quelques unités en termes de pourcentage est toujours relativement basse. Bien que ce taux soit calculé suivant le pouvoir d’achat Français, les économistes le fixent suivant des règles de calculs. Ces règles sont toujours assez floues. Elles varient suivant le désir du Ministère. Implicitement, seules quelques têtes pourront décider sur la valeur à fixer. Le Ministère a pourtant parlé d’une hausse de 20 euros de février à octobre et de 35 euros à partir d’octobre. Le SMIC étant le seul salaire qui est garanti de bénéficier d’une hausse chaque année, les professionnels du milieu devraient savoir qu’il ne faut pas en principe compter sur cela dans l’espérance d’une évolution stable. Il est visiblement dénué de sens de penser qu’une augmentation d’à quelque plus d’un euro va pallier les effets de l’inflation.