28 février 2018

L’électricité va-t-elle être plus taxée ?

L’électricité est considérée comme produit fini d’une société. Vous devez savoir que cela implique une taxation au niveau du produit. Cela conduit souvent à une hausse des tarifs. Il est alors intéressant de comparer ces prix.

Causes

Depuis l’année 2006, l’électricité présente des tarifs qui montent en flèche. Cela a plusieurs raisons. En premier lieu, cela s’explique par l’augmentation des tarifs hors taxes. Ce prix varie suivant la société auprès duquel vous vous abonnez en énergie électrique. En second lieu, les taxes sur l’électricité montent. Pourquoi cette hausse au niveau de la taxation ? Trois principales raisons s’offrent alors à vous. Premièrement, la mise à niveau du parc des centrales nucléaires de l’EDF. Cela inclut les travaux de maintenance et de rénovation. Deuxièmement, le développement d’énergies vertes. L’exclusivité de production est gardée par EDF en rachetant les licences auprès des entreprises d’origine. Et troisièmement, le renforcement des réseaux de transport et de distribution, à savoir les fils électriques, la construction de nouvelles lignes.

La facture

Les factures de l’EDF sont toujours divisées en deux parties. Une part fixe correspond à votre abonnement. Son prix varie donc en fonction de la puissance souscrite. Une autre part variable est présente. Cette dernière fait référence à la consommation réelle en électricité. Cette part contient les surplus sur les entretiens des matériels et du transport. La totalité des taxes s’élève alors à 48,5 euros. Les coûts sont toujours fixés par l’Etat. Ce prix comprend les coûts des investissements ainsi que ceux liés à la commercialisation. Les taxes sont elles aussi fixées par l’Etat. Il y a la contribution au service public de l’électricité. C’est le même tarif sur tout le territoire Français. Il y a la taxe sur la consommation finale de l’électricité. Elle varie de 0,5 à 9,5  euros le MWh. Il y a enfin la contribution tarifaire d’acheminement et le TVA.