1 mars 2018

Achat demeure en viager : les avantages et inconvénients

Par définition, le viager est une entente de vente entre un acheteur et un vendeur assisté par un notaire. Le débirentier ou acquéreur s’engage donc à verser une certaine somme au crédirentier jusqu’à sa mort ! Dès la signature du contrat, l’acquéreur devient le propriétaire légal du bien. Seulement, cette démarche offre autant d’avantages que d’inconvénients !

Les avantages

Notons qu’il y a différents types de viager à savoir le viager libre, le viager à terme et le viager occupé. Dans tous les cas, les avantages de cette démarche sont les mêmes.

Au niveau de l’acheteur, il bénéficie de la décote concernant la valeur de l’immobilier. Bien entendu, il a le droit de revendre l’immobilier et peut développer son patrimoine immobilier à souhait. En outre, débirentier n’est pas dans l’obligation de participer aux charges courantes d’entretien du logement !

Concernant le vendeur, notons que le viager est une démarche plus qu’intéressante pour les personnes âgées qui n’ont pas d’héritier ! Le vendeur peut, ainsi, disposer d’un revenu régulier dont il pourra disposer jusqu’à la fin de sa vie ! En outre, il est possible pour lui d’occuper les lieux jusqu’à la fin de ses jours.

Les inconvénients

Il est tout de même bon de noter que quelques inconvénients viennent avec cette démarche. Pour l’acheteur, il devra payer les charges du notaire et devra obligatoirement miser sur la durée de vie du créancier. En effet, si le vendeur vit pendant longtemps, la valeur qu’il aura à payer sera bien au-delà de la valeur réelle du bien ! En outre, il ne pourra pleinement jouir du bien tant que le vendeur sera en vie. Bien entendu, tous les grands travaux sont à sa charge et le contrat est annulé si le propriétaire décède dans les 20 jours précédant la signature du contrat.

Pour le vendeur, il lui sera impossible de revendre ou de céder le bien à une autre personne que le débirentier.