plancher choisir poser

Comment choisir son plancher ? 

Couvrir un plancher engendre souvent de grandes dépenses lors d’une rénovation ou d’une nouvelle construction. Or, c’est un travail nécessaire pour bien entretenir sa maison et avoir un intérieur douillet. Pour éviter de faire de mauvais choix, il est important de choisir un revêtement de sol de qualité, qui peut durer dans le temps et qui soit parfaitement adapté à sa maison. Heureusement, le marché propose des offres très variées pour les besoins et tous les budgets. Le tout est de trouver le meilleur qualité-prix. Quels sont donc les éléments à prendre en considération pour bien choisir son plancher ? Il y a bien sûr l’endroit où le sol sera installé, le style et la couleur recherchés, la longévité, le prix, le coût d’installation. Tour d’horizon des critères pour bien choisir son revêtement de sol.

Les critères pour bien choisir son plancher

Un plancher représente un investissement à long terme. Son achat mérite donc réflexion. Prenez le temps d’évaluer les besoins de votre habitation, avant de vous lancer. Voici déjà quelques pistes pour vous aider.

  • Le type de revêtement

En bois, en béton ou en fer, le choix du plancher dépend avant tout du type de travaux entrepris. En rénovation, privilégiez les structures légères puisqu’il s’agit de consolider le plancher existant. Il y a les planchers en bois massif, en bois franc, en bois d’ingénierie, stratifié, en liège, en bambou, en linoléum… ; les modèles en composite (métal/bois) ou collaborant (acier/béton et bois/béton). En construction, on peut miser sur des planchers en bois, acier, béton ou collaborant.

  • L’endroit où il sera installé

Il est essentiel de choisir le revêtement de sol en fonction de l’endroit où il sera installé. Il doit pouvoir supporter des charges permanentes : cloisons, revêtement de sol, chauffage… ou des charges variables comme les mobiliers, les véhicules, les va-et-vient des personnes… ? Plus les charges sont lourdes, plus le plancher doit être résistant et porteur. Le choix ne sera donc pas le même pour un plancher bas, intermédiaire ou dans les combles. On évite les planchers de bois dans les endroits humides comme la salle de bain ou la cuisine.

  • Les besoins en isolation et la résistance à l’humidité

Le nombre d’étages, le taux d’humidité, l’inclinaison ou la surface du sol, la température extérieure… sont autant de facteurs à ne pas négliger lors du choix de son plancher. On privilégie généralement le plancher béton très isolant pour le plancher bas sur vide-sanitaire ; les planchers bois, acier ou mixtes pour les niveaux intermédiaires car ils sont légers et faciles à poser ; et les planchers alliant légèreté, résistance et isolation, comme le bois en panneaux de particules ou le béton léger dans les combles.

une table en plancher coller à la fenêtre de couleur marron foncer avec une lampe

  • La facilité de pose

Dans un endroit difficilement accessible, un plancher facile à poser simplifie grandement le travail. Le bois d’ingénierie est par exemple idéal pour les condos et les sous-sols. Il peut être collé ou installé avec des joints autobloquants et se prête également à une «pose flottante», donc pas besoin de clous, ni d’agrafes, ni de colle. De plus, un revêtement facile à poser signifie un coût d’installation moins important. Si vous avez jeté votre dévolu sur un plancher simple à poser, vous pouvez vous occuper vous-même de l’installation ou engager un artisan à un tarif tout à fait raisonnable.

  • Le style et la couleur

Ils doivent au moins être en adéquation avec le reste du décor. Il y a un large choix d’essences locales ou exotiques, de teintes, de longueurs, de largeurs, d’épaisseurs, de finitions : brut, satiné, semi-lustré, mat, huilé ou encore artisanal pour bien choisir. L’objectif est de créer un intérieur harmonieux. Le plancher de bois massif se marie avec tous les styles de décoration ou presque : urbain, champêtre, classique…Pour les planchers d’étage intermédiaires, où la facette inférieure est aussi visible, il faut opter pour des parquets plus esthétiques. Gardez néanmoins à l’esprit que vous ne devez pas dépasser votre budget.

  • L’entretien

Certains planchers demandent plus d’entretien que les autres. Ne retenant pas la poussière, le plancher de bois massif ou de bois franc peut durer des décennies et ne requiert qu’un minimum d’entretien. On peut poncer les lames de bois massif plus souvent pour un résultat bluffant. Le plancher de stratifié séduit les bricoleurs, habitués à réaliser les travaux eux-mêmes. Il est durable, facile à poser et à entretenir. Le bambou résiste mieux aux taches, aux égratignures et aux variations d’humidité que les bois. Certains ont d’autres avantages. Renseignez-vous bien sur la résistance, la longévité et l’entretien du matériau avant d’acheter tel ou tel revêtement.

  • Le prix

Pour préparer votre budget, calculez à l’avance le coût du revêtement du sol, le prix de la pose et le coût de la finition en fonction de la superficie de la pièce à équiper. Sachant que le prix du parquet au et de la pose sont en estimés en m². On trouve divers outils sur internet pour demander des devis gratuits en ligne, histoire de savoir à quoi s’attendre. Vous renseignez les formulaires et vous recevez 3 devis gratuits de la part des artisans près de chez vous.