un Pain sur une planche en bois

Comment faire son propre pain ?

Faire son propre pain à la maison est la meilleure façon de régaler toute la famille et de faire au passage quelques économies. Puisqu’on choisit soi-même les ingrédients et qu’on peut personnaliser les recettes, on peut réaliser des pains en fonction de ses goûts. En plus pas besoin d’être un boulanger pour s’y mettre ! Il faut juste un peu de patience, de bons ingrédients et quelques astuces pour réussir la préparation. Pour apprendre la base et obtenir de jolis pains aérés et délicieux, suivez le guide !

Le choix des ingrédients

L’ingrédient principal pour faire du pain maison est bien sûr la farine. La T55 est l’idéal pour les pâtes levées ou poussées telles que les brioches, la pâte à savarin et les pains blancs traditionnels. La farine de seigle est plutôt utilisée dans la fabrication du pain de seigle et du pain de campagne, tandis que la farine de blé type 80 ou 110 est utilisée pour le pain bis ou complet. Vous aurez aussi besoin d’eau tiède, de la levure de boulanger et du sel.

Pour un pain de 600 g, il vous faut notamment :

  • 500 g de farine T55
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 300 ml d’eau à température ambiante
  • 10 g de sel (une cuillère à café)
  • Une pincée de sucre
  • éventuellement une cuillère à soupe d’huile d’olive

La préparation

La première étape sera de délayer la levure de boulangerie dans un peu d’eau avec le sucre, comptez 15 minutes de pause pour que le mélange bulle bien. Ensuite, versez le reste de l’eau en battant avec un fouet. Ajoutez alors la farine, le sel et l’huile d’olive et mélangez le tout avec une cuillère. Quand la pâte commence à épaissir, pétrissez à la main jusqu’à l’obtention d’une boule qui ne colle pas à la main et qui ne se déchire pas. Elle doit être souple et humide. Mettez le pâton obtenu dans un saladier huilé et/ou fariné puis recouvrez d’un torchon et laissez reposer pendant 1 h 30 pour la première levée. Celui-ci devrait alors doubler de volume.

L’étape suivante est de vider l’air du pâton et de le mettre en forme (rond, long, court…) sur un plan de travail fariné. Avant la cuisson, mettez la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez encore reposer pendant 30 minutes dans une pièce tempérée ou près d’un radiateur pour la deuxième levée.

une personne entrain de pétrie la patte à pain

La cuisson

D’abord, préchauffez votre four à 250°C. Lorsqu’il est prêt, entaillez le pâton avec la lame d’un couteau et n’oubliez pas de déposer un petit bol d’eau dans la lèchefrite pour créer de la vapeur. La cuisson en milieu humide donne de meilleurs résultats. Enfournez-le à mi-hauteur et au bout de 10 minutes, diminuez la température du four à 230°C, puis encore à 210°C 5 minutes avant la fin de la cuisson. Laissez refroidir sur une grille.

Quelques conseils utiles

  • La pincée de sucre est indispensable pour activer la levure.
  • Le pétrissage doit être régulier et complet
  • La température de la pièce doit être suffisante (25°C) pour la levée.
  • La cuisson en milieu humide ou au four vapeur permet d’avoir une belle croûte, une mie plus épanouie et un meilleur goût.
  • Badigeonner le pâton avec un pinceau et de l’eau chaude pour obtenir une belle coloration
  • Tapoter le dessous du pain pour vérifier la cuisson. Si cela sonne creux, c’est parfait, sinon continuez la cuisson pendant 5 minutes.
  • Une fois la technique de base maîtrisée, vous pouvez enfin personnaliser vos recettes : ajout de graines de sésame, pavot, de lin, de carvi, de tournesol, de cumin… ; utilisation d’épices, de fruits secs ou frais, de pépites de chocolat, du fromage, des herbes aromatiques… ; mélange de farine T55 50% avec d’autres farines ; choix de liquides autre que l’eau, comme le lait, lait de coco, lait d’avoine, huile d’olive… ; variations de la forme… Pour les pains sucrés, vous pouvez utiliser du miel, du sirop de riz, d’érable à la place du sucre.
  • Pour avoir des pains à volonté toute la semaine, préparer une bonne quantité de pâte le weekend et congelez-la, vous n’aurez alors plus qu’à en cuire avant les repas.