4 octobre 2019

Pourquoi suivre des cours d’anglais en 2019 ?

Il est coutumier de dire, à juste titre, que l’anglais est la première langue internationale. Concrètement, la langue de Shakespeare a un poids considérable dans de nombreux domaines : la science et les technologies, les affaires, les relations internationales, la finance, le tourisme… Si certaines personnes apprennent l’anglais pour le plaisir de le parler, beaucoup prennent des cours pour des raisons professionnelles ou parce qu’elles sont régulièrement amenées à voyager.

L’anglais, première langue internationale

L’anglais est d’abord la langue natale d’au moins des habitants de deux grands pays, à savoir le Royaume-Uni – qui compte plus de 66 millions d’habitants en 2017 (source : ONS Royaume-Uni, Banque mondiale, StatCan) – et les Etats-Unis – qui comptent plus de 327 millions d’habitants en 2018 (source : Bureau du recensement des Etats-Unis, ONS Royame-Unis, Banque mondiale).

L’anglais est par ailleurs la langue officielle de plusieurs pays du Commonwealth : il est prédominant au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans plusieurs pays africains, comme la Zambie, le Kenya ou le Rwanda.

Le poids de l’anglais en dehors des anciennes colonies britanniques

La langue de Shakespeare est enseignée sur les bancs des écoles des anciennes colonies françaises – sans compter les nombreuses offres de Cours d’anglais privé –, mais aussi dans les pays arabes ou asiatiques, ou encore dans les pays hispanophones ou même germanophones, dont l’Allemagne ou l’Autriche. Elle a notamment un poids considérable dans les pays ayant une étroite relation avec les Etats-Unis, en particulier en Israël et en Corée du Sud.

L’anglais a-t-il un poids plus important que le chinois ?

Bien souvent, on se dit que le chinois fait mieux, étant la langue maternelle de plus d’un milliard de personnes. Sauf que l’anglais est la langue officielle d’une centaine de pays et enseigné dans des centaines d’autres. En revanche, seuls une dizaine de pays adoptent le mandarin comme langue officielle. Par ailleurs, même si le gouvernement chinois s’active depuis ces dernières années pour vulgariser le mandarin, son poids – dans les domaines scientifiques, technologies, du business, entre autres – est loin d’être comparable à celui de la langue de Shakespeare. Il est plus facile, n’importe où dans le monde, de trouver un Institut Linguistique qui dispense des cours d’anglais, de français ou d’espagnol que des cours de mandarin.

L’anglais est les opportunités professionnelles

Nombreux sont les Français ou les Belges francophones qui se rendent en Irlande ou en Grande-Bretagne, mais surtout aux Etats-Unis, c’est-à-dire, en somme, des pays où les métiers d’ingénieur (chimiste, informaticien, etc.) ou de chercheur (mathématicien, biologiste, pharmacologue, etc.), en particulier, sont mieux rémunérés qu’en France.

En clair, les pays anglo-saxons restent attrayants, au niveau du salaire, pour de nombreux travailleurs français. Cela ne veut pas dire que la France serait dépourvue d’atouts – le pays possède d’ailleurs une bien meilleure couverture sociale, surtout en comparaison avec les Etats-Unis ou  la Grande-Bretagne.