24 janvier 2019

Devenir consultant indépendant à Nantes

Vous rêvez de créer votre activité en toute sécurité ? Vous souhaitez prendre en main votre avenir et valoriser votre expérience ? En somme, vous souhaitez devenir un consultant indépendant tout en restant salarié. Différentes entreprises nantaises proposent leurs services aux salariés qui veulent concrétiser leurs idées ou leurs projets. Dans cet article, nous allons essayer de comprendre comment fonctionne le portage salarial.

Le principe de fonctionnement du portage salarial

Dans le cadre du portage salarial, une entreprise va facturer vos clients à votre place. Votre champ d’intervention est surtout la prestation intellectuelle. Entre autres avantages, l’agence de portage vous verse un salaire. C’est un point important parce que vous souhaitez louer un appartement ou demander un crédit à la banque, les bulletins de salaire vont partie des documents qui vous seront systématiquement demandés.

Investir en sécurité grâce au portage salarial

Le portage salarial est un moyen pour lancer un concept, sans prendre beaucoup de risques. En effet, si jamais le projet ou l’idée n’est finalement pas viable, vous gardez votre statut de salarié. C’est ce que vous proposent notamment des agences de portage reconnues dont la plupart couvrent tout le Pays de la Loire. Les salariés portés nantais ont le choix entre les services d’ABC Portage, ITG ou Le Monde Après, entre autres.
En vertu de ce statut justement, vous pouvez toucher des indemnités de chômage, le cas échéant. Vous pouvez d’ailleurs vous faire embaucher en CDD ou en CDI. Par ailleurs, l’agence de portage va relancer les clients qui ne payent pas ou qui tardent à le faire. Enfin, vous bénéficiez de la protection sociale des salariés.

Les conditions pour développer pour activité dans le Pays de la Loire

Deux conditions sont incontournables. Premièrement, avant votre implantation à Nantes, assurez-vous que la ou les missions que vous proposez rentrent dans le champ des clients potentiels. Comme mentionné plus haut, il s’agit plutôt d’une prestation intellectuelle. Concrètement, c’est tout ce qui est audit, création de site Internet, formation, animation ou encore les conférences.
Deuxièmement, il faut savoir que l’autonomie a un prix. En effet, vous devrez céder la moitié de vos recettes. Dans la pratique, le salarié porté devra céder 40 % de ses résultats, contre 23 % pour le micro-entrepreneur.
Malgré tout, contrairement au micro-entrepreneur justement, il n’existe pas de plafonnement du chiffre d’affaires. De plus, vous n’aurez pas à engager votre patrimoine personnel. En d’autres termes, vos biens personnels ne sont pas saisissables par les créanciers. Le salarié porté bénéfice d’une assurance professionnelle.
Si vous êtes micro-entrepreneur et que vous gagnez 1.500 €, il vous restera à la fin 1.200 €. Par contre, dans le cadre du portage salarial, il vous restera seulement 810 €. L’entreprise de portage prend en compte, dans le calcul de sa commission, les charges sociales qui sont assez élevées.