19 septembre 2019

Les documents à prévoir pour voyager aux Etats-Unis

La préparation des documents officiels obligatoires est une des premières choses à faire quand on s’apprête voyager dans un pays étranger. Au fil des années, les formalités d’entrée sur le sol américain tendent à se complexifier – la législation américaine a notamment évolué pour prévenir les attaques terroristes depuis l’extérieur –, ce qui devient la croix et la bannière pour les voyageurs qui ne prennent pas le temps de s’informer auprès des bonnes personnes. L’avènement de l’Esta, par ailleurs, en 2009, a changé quelques donnes. Aussi est-il légitime de se demander quels sont les documents obligatoires pour un séjour aux Etats-Unis.

Le passeport

L’évolution de la législation américaine s’est traduite, pour faire simple, par l’adoption d’un certain nombre de mesures de sécurité, dont certaines sont en lien avec le système Esta et la délivrance du passeport. Ce dernier doit ainsi obéir à un nouveau format. Les voyageurs doivent présenter un passeport biométrique un passeport à lecture optique (passeport Delphine) délivré avant le 26 octobre 2005. Rappelons au demeurant que de nombreux pays européens sont membres du programme d’exemption de visa. Parmi ces Etats, on peut notamment citer la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande ou la Norvège. A ces pays européens s’ajoutent l’Australie, le Japon, la République de Corée, etc.

Les ressortissants de ces pays sont, comme l’indique le nom du programme, dispensés du visa ; ils joignent à leur passeport une autorisation Esta – les citoyens français effectuent leur demande en ligne sur France ESTA.

Avant d’effectuer une demande Esta, il est conseillé de vérifier si la validité du passeport couvre la période du séjour prévu aux Etats-Unis. A noter par ailleurs qu’un citoyen français détenteur d’un passeport émis entre le 26 octobre 2005 et le 30 mars 2006 peut obtenir gratuitement un passeport électronique, auprès de la préfecture de police.

L’autorisation Esta

L’Esta (Electronic système for travel authorization) est entré en vigueur début janvier 2009. L’autorisation est requise pour tous les voyageurs, indépendamment de leur âge notamment. Une autorisation Esta est valable pendant deux ans, ou jusqu’à expiration du passeport du voyageur. Elle permet à ce dernier de séjourner sur le sol américain durant 90 jours tout au plus.

Ce document vient donc remplacer l’ancienne feuille verte, mais il est réservé aux seuls pays membres du programme d’exemption de visa. En tout, trente-huit pays ont adhéré à ce programme, dont la France et plusieurs autres pays européens.

La demande Esta est effectuée en remplissant un formulaire en ligne. L’autorisation doit être délivrée au moins soixante-douze heures avant le départ – il est néanmoins recommandé d’effectuer la demande plusieurs jours ou semaines avant le départ, pour que le voyage se passe au mieux. Bien entendu, le voyageur doit imprimer son autorisation Esta et la garder à portée de main tout au long de son périple américain.

Les voyageurs détenteurs d’un visa ne sont pas concernés par le système Esta, de même que les personnes qui voyagent par voie terrestre, depuis le Canada par exemple. Du reste, l’Esta reste la méthode la plus simple pour voyager aux Etats-Unis.

L’autorisation Esta favorise les séjours linguistiques

Le système Esta est souvent utilisé par les touristes. Parmi eux, il y a les familles qui profitent des vacances d’été pour visiter les grandes villes américaines comme New-York, San Francisco ou Las Vegas. Mais il y a aussi les jeunes qui profitent de leur séjour pour perfectionner leur anglais. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les offres en matière de stage linguistique ont significativement augmenté ces dernières années.

New-York fait partie des principales destinations des jeunes français pour un séjour linguistique. Les centres spécialisés proposent diverses formules qui permettent l’immersion des apprenants dans la société américaine. Le séjour linguistique peut par exemple se traduire par un « stage en entreprise », ce qui permet non seulement de connaître du bout des doigts le mode de fonctionnement du monde professionnel américain, mais de perfectionner aussi son anglais professionnel.

Les étudiants et les jeunes professionnels sont particulièrement friands de ces stages en entreprise. Concrètement, ils choisissent le secteur d’activité qui puisse s’adapter avec leur cursus universitaire. En résumé, la formule « stage en entreprise » comprend un premier volet, linguistique, qui consiste en des cours donnés dans une école de longue privée ; le second volet étant l’immersion professionnelle.

Les autres documents à préparer pour voyager aux Etats-Unis

L’entrée en vigueur du système Esta a changé la liste des documents à remplir pour obtenir une autorisation d’entrée sur le sol américain. Désormais, le dossier doit inclure une preuve de solvabilité. Il peut s’agir d’un chèque ou d’une carte bleue, ou encore d’une carte de crédit, ou de tout autre justificatif similaire. Le voyageur doit également présenter un document qui indique la sortie prévue du territoire américain. Il s’agit en l’occurrence d’un billet d’avion ou de croisière retour.

Le touriste comme l’étudiant en séjour linguistique est autorisé à rester sur le sol américain pendant 90 jours. Tout changement de statut est interdit, par exemple en signant un contrat de travail. De même, la prolongation du délai imparti n’est pas possible. Pour un nouveau séjour aux Etats-Unis, il faut effectuer une autre demande en ligne. Enfin, on recommande à tout voyageur de souscrire à une assurance voyage qui puisse prendre en charge les divers imprévus.